Tunis Air

Tunis Air

Selon La Presse de Tunis, citant le 31/07/2015 l’Office de l’Aviation Civile et des aéroports, l’Algérie et la Tunisie vont renforcer leurs liaisons aériennes en programmant l’augmentation du trafic aérien entre ces deux Etats afin d’arriver à 42 vols hebdomadaires, en vertu d’un mémorandum d’entente signé mardi 29/juillet 2015 à Tunis.

Le document a été signé par le directeur général de l’aviation civile tunisienne, Habib Mekki, et son homologue algérien, Youssef Sammain, en présence du ministre tunisien du transport, Mahmoud Ben Romdhane, et l’ambassadeur d’Algérie en Tunisie, Abdelkader Hajjar.

Air Algerie

Air Algerie

Ce mémorandum d’entente permettra “d’augmenter le nombre de vols hebdomadaires entre les deux pays et de varier les destinations” a expliqué M. Mahmoud Ben Romdhane.

Selon La Presse de Tunis, en 2014 environ 188 000 voyageurs ont utilisé des transporteurs aériens des deux pays. En vertu de cet accord, le nombre des voyageurs sera triplé.

Les compagnies aériennes tunisiennes (Tunisair, Nouvelair, Syphax airlines) desserviront les aéroports d’Oran, Constantine, Bejaia, El Wadi, Tamanrasset, Ghardaia et Alger.

Air-Algérie organisera des vols en direction de Djerba, Zarzis, Sfax et Nefta ainsi que deux autres destinations qui n’ont pas été encore précisées.
L’accord permettra aussi d’entamer des négociations concernant «les avoirs de Tunisair, d’une valeur de 8 millions d’euros, bloqués en Algérie», a noté M. Mekki.

L’ouverture de trois nouveaux couloirs aériens entre la Tunisie et l’Algérie permettra d’accroître les recettes des offices de l’aviation civile des deux pays et de réduire la durée de la traversée.

«Un autre accord sera signé prochainement avec air-Algérie en vue de développer les échanges commerciaux entre les deux compagnies», a annoncé Sarra Rejab, P.d.g. de Tunisair.

Lire aussi :

Air Algérie et Tunisair signent une convention de coopération 

Publié le 9 septembre 2015 à 16h00 par Alain Lebas

Air Algérie et Tunisair ont signé hier à Alger une convention de coopération portant principalement sur la maintenance et la formation entre les deux compagnies aériennes.

L’objectif de cette convention, première du genre entre ces deux compagnies du Maghreb, est de « mutualiser les efforts des deux compagnies pour dégager une meilleure synergie, de rentabiliser leurs moyens humains et matériels, et de contribuer plus efficacement au développement du transport aérien algérien et tunisien.