Le 10 novembre 2014, Laurent Fabius et Emmanuel Macron (respectivement ministres français des Affaires étrangères et de l’économie) et le président de Renault Carlos Ghosn ont inauguré l’usine Renault d’Oued Tlelat près d’Oran.

Donc c’est pas moins de deux ministres français ont ete présents ce lundi pour l’ inauguration d’une usine Renault en Algérie .

Cette usine est détenue à 51 % par l’État algérien et à 49 % par Renault selon une loi du pays par laquelle une société étrangère ne peut avoir plus de 49% des parts d’une entreprise sur la sol algérien. Renault dirigera cependant l’usine, malgré sa participation minoritaire au capital.La capacité de production de l’usine sera d’environ 25 000 véhicules par an avec un  des pièces détachées venant principalement de Roumanie, de Turquie et de France. L’usine assemblera une variante locale de la Dacia Logan appelée “Symbol” a destination du marché algérien.
L’objectif de cette usine n’est donc pas le même que celui de l’usine Renault de Tanger au Maroc qui devrait produire 180 000 véhicules cette année, dont 90% pour l’exportation. Mais l’usine algérienne rentre dans le cadre de la politique de diversification économique du pays où l’industrie ne représente plus que 5% du PIB.