Advertisements

Abu Dhabi pourrait s’orienter vers une entreprise asiatique pour une concession pétrolière

L’émirat d’Abu Dhabi semble susceptible de choisir des entreprises asiatiques pour le renouvellement d’une importante concession pétrolière. Datant de 1939, cette concession onshore arrive bientôt à expiration. Elle était exploitée par ExxonMobil, Royal Dutch Shell, BP et Total (9,5% chacunes) et Partex Oil and Gas (2%).  L’Abu Dhabi Company for Onshore Oil Operations (ADCO), qui exploite actuellement la production, avait les 60% restants.

Dans le cas du choix d’une entreprise asiatique, il s’agirait d’un tournant historique pour le marché mondial de l’énergie. Les entreprises occidentales ont en effet dominé l’industrie du pétrole du Moyen-Orient depuis le début de l’extraction des hydrocarbures mais font face à la concurrence croissante de l’Asie.

Cette période semble toucher à sa fin en raison de l’importance de l’Asie et spécialement de l”Extrême-Orient comme débouché des produits pétroliers et gaziers du Golfe (ainsi que des produits à base d’énergie comme les produits chimiques). Il existe un consensus dans le monde des hydrocarbures selon lequel, après avoir vu d’énormes poussées des exportations de pétrole vers l’Asie, les producteurs du Moyen-Orient –  comme les Émirats Arabes Unisvont maintenant chercher à attirer des entreprises asiatiques en tant que partenaires dans leurs processus de production.  C’est un moyen de sécuriser des parts de marché dans la région à un moment caractérisé par une relative abondance des approvisionnements et une demande mondiale relativement faible.

Le Moyen-Orient est en effet le principal fournisseur de pétrole brut d‘Asie et l’importance de l’Asie dans le marché de l’énergie a augmenté ces dernières années alosr que l’on assiste à des changements fondamentaux dans la production, les exportations et les prix du marché du pètrole. En 2013, la Chine a remplacé les États-Unis en tant que premier importateur de pétrole au monde, après que les producteurs américains ont augmenté la production nationale de pétrole et de gaz naturel à partir de sources conventionnelles et de schiste. La Chine importe plus de six millions de barils par jour, principalement du Golfe, contre environ cinq millions par les États-Unis.  La part de l’Asie-Pacifique dans la consommation mondiale devrait d’ailleurs augmenter de 26,4% en 2014 1a 34,4% d’ici 2024.

Selon certaines sources industrielles, le géant mondial China National Petroleum Corp (CNPC) est bien placé pour le contrat, ainsi que des entreprises d’Asie du Nord (la National Oil Corp de Corée et l’Inpex Corp du Japon) . La concession vieille de 75 ans a pris fin en Janvier et la Abu Dhabi National Oil Company (ADNOC), entreprise publique, examine les offres de neuf majors internationales pour de nouveaux accords de la production à long terme.  La décision finale sera prise par le Abu Dhabi Supreme Petroleum Council, la plus haute instance de décision de l’émirat sur les questions énergétiques. Une décision devrait être prise d’ici la fin 2014 ou au début de 2015.

La nouvelle concession devrait être de 40 ans et l’objectif est de porter la production à partir de l’actuel 1,5 M de barils par jour à 1,8 M de barils par jour en 2017. Les anciens partenaires américain ExxonMobil, Shell, BP et Totalsont également parti prenante de l’appel d’offres, tout comme les nouveaux arrivants Statoil (Norvège) et Rosneft (Russie). Compte tenu de leurs antécédents dans l’exploitation de la concession, certaines des entreprises occidentales sont cependant susceptibles de remporter une part de l’appel d’offre.


Advertisements

Pin It on Pinterest

Share This
%d bloggers like this: